Sina Fallahzadeh - Etendue infinie, saturée de lumière - version papier
zoom_out_map
chevron_left chevron_right

Sina Fallahzadeh - Etendue infinie, saturée de lumière - version papier

Version PDF

Etendue infinie, saturée de lumière

Flûte traversière, alto, guitare électrique
Durée 4'

Pour la composition de cette pièce, je suis inspiré par un texte de Théophile Silvestre sur les peinture de Jean-François Millet que j’ai lu sur un panneau d’information lors d’une promenade sur le chemin des douaniers en Cotentin en Normandie, vers la maison natale du peintre. "C'est la mer, la haute mer, vue de haut et grandement vue par-dessus les roches surplombantes, son intumescence tranquille et son étendue infinie sous un ciel à perte de vue, saturé de lumière et de vapeur". "Terre, ciel et mer", c'est le triple portrait de ces trois éléments. Millet est arrivé à l'apogée de sa carrière."

Théophile Silvestre à propos de Jean-François Millet, 25 février 1871

30,00 € TTC 30,00 € (HT)
Aucune taxe
Garanties sécurité
Paiements sécurisés SSL
Politique de livraison
livraison au tarif poste lettre ou colissimo.

Version papier

Format A4

score 9 pages

separated parts

NeB 96 VP